Forum autos - motos & scooters made in RDA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 fabrication d'un plomb de cable d'accellerateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brunoetz
Secrétaire actif
Secrétaire actif


Nombre de messages : 190
Je suis ou en france ??? : gignac
J'aime aussi les : : jawas
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: fabrication d'un plomb de cable d'accellerateur   Ven 16 Fév - 11:40

Bonjour, j'ai lu avec intérêt le post sur la fabrication d'un plomb de cable par CTP sur forumactif* (ou comment se faire des cables sur mesure à pas cher, ou spéciaux).
Est-ce qu'on peut remplacer la source de chaleur à flamme butane par un tout bête fer à souder électrique?
Si vous ne répondez pas je fais un essai ce W end et je me pend au plomb juste au dessus du viaduc de millau. si ça ne tirent pas vous n'aurez jamais la réponse.
Et toc !

* http://premierdumois.forumactif.com/Vos-projets-restaurations-c6/En-direct-du-garage-f7/Fabriquer-un-arretoir-de-cable-par-brasure-a-l-etain-t400.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: fabrication d'un plomb de cable d'accellerateur   Sam 17 Fév - 1:18

Oh toi tu n'aimes pas mon arretoir de cable.. Evil or Very Mad

Sinon il faut impérativement une source chaude, très. Un fer electrique ne chauffe pas assez, il faut une lampe à souder ( matériel de toute façon indispensable dans un atelier).

Je vais me faire une ligne nouvelle pour ma 250, avec un cable qui part de la poignée et un dédoubleur qui va vers la pompe et le carbu.

Ce qui est prévu: acheter des petits embouts pour les cables de vélo ( destinés à protéger les bouts des cables coupés ), voir si je peux aussi trouver de la gaine " téflon " pour vélo. Pour les cables, je vais réutiliser un vieux Honda. C'est que les cables de gaz moto sont différents des cables vélo: chaque brin est lui meme constitué de minuscules brins torsadés: plus costaud et plus souple. Et les cables de gaz moto entrent dans les gaines vélo. Après, je vais tenter de paufiner le coulage de plomb. Le coulage pur ( dans un mini moule ) est trop contraignant. Pour que ça fonctionne, il faut que le cable soit porté à meme températeure que l'étain en fusion. Et ça, j'ai pas trouvé comment faire.

En revanche, en écrasant un petit embout sur le cable, cable préalablement enduit de pate spéciale à favoriser l'accroche des soudures, puis en chauffant le tout avec une lampe à souder et en y laissant tomber une goute d'étain, ça devrait faire une mini brasure très solide, parfaite pour les cables de gaz. Je ferais des essais de traction cette semaine. J'avais fait un cable d'embrayage avec le procédé de coulage, il a tenu 3 mois puisle plomb a cédé. En fait il n'a pas cassé, c'est le cable qui s'est dessertit. Je suis persuadé qu'en portant le cable et l'étain à une meme température, ça tiendrait aussi pour un cable d'embrayage.

Ctp
Revenir en haut Aller en bas
brunoetz
Secrétaire actif
Secrétaire actif


Nombre de messages : 190
Je suis ou en france ??? : gignac
J'aime aussi les : : jawas
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: fabrication d'un plomb de cable d'accellerateur   Sam 17 Fév - 4:49

Ton cable me sied à merveille mais je vais certainement remettre un grand (très grand) guidon.
j'ai fait des essais au fer à souder ce matin. Avec des cables de dérailleurs décathlon.
cable acier galvanisé, cable inox et cable téflon. Les trois modèles sont en vente libre.
Il semble que l'inox adhère assez mal à la soudure étain. Le meilleur résultat a été obtenu avec le cable acier; mais bon la résistance est nettement inférieure à un plomb d'origine mais suffisante pour un cable de gaz. je me demande d'ailleurs si la résistance n'est pas meilleure qu'avec un petit serre cable . Le cable avec téflon aurait posé des problèmes d'adhérence en raison de sa parenté avec les poëles téfal.
Je pense qu'un cable dérailleur doit avoir une bonne durabilité dans le temps même s'il n'est pas conçu au départ pour ça.
Ton idée du protège embout de cable est bonne. En serrant tu ecrases un peu le cable ce qui doit augmenter la prise de la soudure étain.
je crains qu'en portant le cable à la température étain tu le décarbonise un peu. j'ai été surpris de voir ce matin un cable acier longuement chauffé au fer electrique se rompre à l'éffort juste avant la soudure.
je pense que l'idéal serait de travailler avec du plomb récupéré sur de vieux cables et de le faire fondre à la lampe à souder. l'étain de plomberie offrant une résistance assez faible.
Je vais essayer d'acheter un petit truc a cartouche portative butagaz pour faire cette experience. L'idée du moule est bonne et en faire un pile a la dimension (a retailler un peu quand même) dans une craie d'écolier semble être facile à faire et précis.
mais problème de la décarbonisation de l'acier. il faudra y aller mou du bec de gaz pour contrôler la t°c.
a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: fabrication d'un plomb de cable d'accellerateur   Ven 23 Fév - 6:16

Bon, j'ai fais 2 câbles ( pompe à huile et gaz ) adapté à mon nouveau guidon bas ( j’vous ai dis que j’ai trouvé LE guidon qui va bien sur les ETZ ? ).

J'ai tenté pas mal de solution et j'en suis arrivé à la conclusion suivante: faut faire simple.

Pour les câbles d'embrayage, de gaz, de pompe: un simple arrêtoir à vis suffit et basta, quand y a la place pour mettre un arrêtoir à vis, c'est ça le problème. J'ai un peu innové d'ailleurs. Parce que y a pas toujours la place de placer l’arrêtoir et sa vis ( sur les poignées MZ, j'en parle même pas, elles nécessitent juste un minuscule plomb, comme au coté carbu ).

Mais quand y a la place de mettre un arrêtoir à vis, le problème de la vis c'est que ça cisaille le brin. C'est pas cool. D'autant plus qu'une fois le serre cable serré, on peut plus trop y toucher pour cause d'endomagement des brins. Alors qu'avec la méthode CTPétamage, il suffit de rechauffer pour modifier la position du serre cable.

La solution:

- il faut un câble en n'importe quoi ( l'idéal est d'avoir un vieux câble moto avec des brins torsadés ..plus souple et plus costaud ) sur lequel on conserve le petit bout qui s'enquille à la pompe ou au carbu.

- de l'étain ( de celui ou qui y a 99% d'étain dedans, et pas celui qui sert pour l'électronique qui est moins costaud ). Son point de fusion ( 227°) est un poil plus élevé et le brin est 2 fois plus épais.

- le produit spécial décapant ( sorte de pâte à appliquer sur les éléments à souder). C'est indispensable sinon l'étain adhère en apparence, et seulement en apparence. En fait ça sert aussi dès qu’on veut étamer n’importe quoi d’oxydé ou gras. Ca coute une fortune, ça dure toute une vie et c’est très pratique

- une lampe à souder ou une mini lampe à souder ( j'ai les 2: la première pour les travaux de boeuf et la seconde pour l'étamage de cosses, y compris des très grosses, qui n’a que des avantages par rapport aux fers électriques : permet d’étamer une cosse de taille moyenne en 2 secondes montre en main ).

Bon après on place le cable sans le serre cable, on berne le tout copieusement de pâte décapante,



puis on chauffe pas le câble, on chauffe le serre câble ..comme ça on est certain de pas endommager le câble en le surtempératurant. Puis après c'est comme une soudure, on applique l'étain et hop. Ca tient.



Ca tient même très fort. J'ai fais des essais de traction à l'étau, ça lâche pas. Quand on sait qu'un carbu de 30 ça demande environs 600 ou 700 grammes de traction au câble ..ça lâchera pas. Reste plus qu'à limer l'ensemble pour le faire entrer dans le logement de l’arrêtoir. Attention, mieux vaut le découper à la scie ( si c’est nécessaire) que le tronçonner à la disqueuse : en chauffant, l’étain peut fiche le camp.

Evidemment, la solution la plus pratique reste le système de moule permettant de faire directement un plomb à la forme voulue. Le gros soucis, c’est qu’on peut pas chauffer le cable comme ça et que verser l’étain en fusion sur un câble froid c’est pas top.. ou alors il faudrait un moule pouvant chauffer à 227°..

Et voilà. L'interet du process ? Aucun si on peut avoir des cables d'origine à pas cher. Plus convaincant lorsque on bidouille sa bécane en changeant de guidon toutes les 3 semaines ou si le cable d'origine est dispo à 23,78 euro.

Ici les ateliers CTP, à vous Cognac Jay.
Revenir en haut Aller en bas
brunoetz
Secrétaire actif
Secrétaire actif


Nombre de messages : 190
Je suis ou en france ??? : gignac
J'aime aussi les : : jawas
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: fabrication d'un plomb de cable d'accellerateur   Mer 14 Mar - 0:00

J'ai trouvé une solution toute personnelle sans soudure et en conservant la poignée de gaz MZ et l'integrité physique du cable.
le cable d'origine pour le carbu BVF a une longueur libre de cable trop courte pour l'adaptation au nouveau carbu mikuni.
J'ai mesuré ce qu'il manquait comme longueur libre j'ai reporté la longueur sur la gaine et j'ai coupé (avec attention toutefois) le surplus de gaine puis desenroulé les spires à l'aide de deux petites pinces.
voilà
the end
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: fabrication d'un plomb de cable d'accellerateur   Mer 14 Mar - 6:34

Ah oui ? Tu as fais ça ?

ctp - cépacon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: fabrication d'un plomb de cable d'accellerateur   Aujourd'hui à 21:55

Revenir en haut Aller en bas
 
fabrication d'un plomb de cable d'accellerateur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» souder et couper un cable de velo
» teaser silure maison
» Monture vairon manié
» fabrication plomb
» Fabrication d'un Buss cable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in DDR :: L'Atelier mécanique-
Sauter vers: