Forum autos - motos & scooters made in RDA
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi une Estoise ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pourquoi une Estoise ?   Mer 13 Déc - 3:32

Bonjour

IL s'agit d'une question très sérieuse.

Pourquoi vous en êtes venu à rouler sur des engins aussi différents ? Accident ? Choix ? Choix accidentel ? Ca coûte pas cher ? C'est beau ? Vous êtes masochiste ? Votre Transalp est tombée dans le Rhin ? Vous préférez passer plus de temps à bricoler qu'à rouler ?

Alors voilà, le pourquoi du comment, c'est intéressant, voir vital, de savoir.

ctp - Un post pour nous, les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Philip
Admin


Nombre de messages : 363
Age : 41
Je suis ou en france ??? : Orléans sud
J'aime aussi les : : Lambretta et autres bêtes à chagrin
Date d'inscription : 12/01/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Mer 13 Déc - 5:11

interessant débat que tu lances la...
Perso j'aime les Trabant autant que les MZ.
Je suis tres attiré par l'histoire de la RDA, de ses hommes,
de ses productions automobiles et de motocyclette et pas seulement
ceux la....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Mer 13 Déc - 6:03

Bon je commence: "Motard depuis 91, papa depuis 95, je rêvais depuis d'un side-car mais sans vraiment y croire (€).Je suis soudeur en allemagne et il ya 3 ou 4 ans de ça un tourneur/fraiseu/motard a été embauché et hormis sa 900diversion, il roulait aussi en side ES 250/2 de 67. Et c'est là que tout a commencé! Après un éssais de son attelage je me suis lancé, grâce à son aide j'ai trouvé mon side TS250/1 de 79 à Dortmund. Deux ans après je me suis lancé, encore avec son aide, dans l'achat et la restauration d'une ES 250/2 de 73. "

Voilà

xperience
Revenir en haut Aller en bas
brunoetz
Secrétaire actif
Secrétaire actif


Nombre de messages : 190
Je suis ou en france ??? : gignac
J'aime aussi les : : jawas
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Mer 13 Déc - 6:51

Ben moi comment je suis venu à la MZ?

Mon père vend sa 250 Pannonia à ma naissance.
Puis tout petit, mon grand père a encore sa 200 Zundapp 2 temps et
je fais pas mal de tours dessus. Donc issu d'une famille de motards
fauchés en 2 temps de l'est.
Une imprégnation quasi-génétique.
Là-dessus long interlude puis collectionnite des vignettes motos
Panini, des photos du télé Poche de la grand-mère et puis
l'adolescence et le fantasme des premières motos pour de vrai. Alors
chaque année passage obligé chez le marchand de journaux pour
acheter le moto Revue spécial salon qu'au bout d'une semaine je
connaissais par coeur.
Je me souviens d'avoir pas mal bavé sur les vitrines du
concessionnaire Malagutti-Négrini, magasin Meffre à Pau.
Papa et maman qui gâtent le petit et une 125 Ducat enduro 2 temps à
16 ans puis une Sachs 250 7 vitesses et puis le commencement d'une
longue série de motos nippones commencée avec une 175 Suzuki PE.
Dès le sortir du giron familial, de suite moins d'argent, impossible
d'entretenir un engin de TT et puis lassitude de les détruire
consciencieusement dans la boue.
Mais une passion toujours là et cheminement vers des motos de route
à pas cher.
Toutes les marques japonaises y sont passées, pas mal d'emmerdements
aussi avec souvent le constat d'une quasi irréparabilité à peu de
frais et d'une complexité souvent gratuite.
Pour moi toutes ces machines sont d'une grise uniformité aux allures
de fête multicolore, trop fardées pour éveiller le désir d'une vie
commune.
Ma vision des choses m'amène de plus en plus à rechercher du
fonctionnel, de l'épuré, du logique, du cohérent.
Longue quête de l'engin « idéal » sans succès.
En 84 en ballade à Budapest je vois une 250 ETZ, le coup de foudre
immédiat alors que je n'avais jamais même remarqué les TS en France.
En 85 achat d'un Moto Journal « essai MZ 250 ETZ », lecture,
relecture, rerelecture, c'est ça qu'il me faut, la moto intelligente
est là.
Achat différé car je roule beaucoup en groupe, souvent loin, et une
250 ne suffit pas.
Passage par Guzzi puis BMW mais à chaque fois déception, trop
coûteux, trop mastoc.
10 ans plus tard un vendeur de matériaux de mon coin avec qui je
parle à chaque fois de sa 251 ETZ m'indique un gars qui en vend une
en épave à 800 Fr.
Je saute sur l'occasion, 5 ans de bonheur et puis je tombe sur ma
250 ETZ actuelle quasi neuve.
Et depuis, j'ai plus envie de rien d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brunoetz
Secrétaire actif
Secrétaire actif


Nombre de messages : 190
Je suis ou en france ??? : gignac
J'aime aussi les : : jawas
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Mer 13 Déc - 7:23

On se dévoile, on se dévoile mais toi ? Es-tu seulement un mythe ? Es-tu un être étheré qui flotte entre les limbes des fumées de castrol 2T?
Nous n'avons que notre imagination pour fantasmer sur ton trombinoscope ou ton intérêt MZique.
Dévoile toi zenfin grand manitou des guides mécaniques du pourquoi et du comment qu'on puisse enfin te voir et te (re)connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
superdidi
Membre du parti
Membre du parti


Nombre de messages : 40
Age : 55
Je suis ou en france ??? : oui departement 92
J'aime aussi les : : simson et les trabant
Date d'inscription : 18/11/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Mer 13 Déc - 9:01

Bonsoir,
Pour ma part, c'est juste une publicité dans une journal sur une mz 125 qui a tout déclenché en 1990. Je n'avais pas le permis j'avais horreur des motos aucune culture motocycliste. Par contre je savais de mémoire que MZ c'était du solide.
J'ai passé le permis pour conduire une 125 etz. Pas d'attirance particuliere pour l'allemagne de l'est. C'est après que cela a commencé à m'interessé.
Les voyages à l'étranger ont commencé. Avec une MZ on devient un grand voyageur.
En résumé si il n'y avait pas eu de MZ je n'aurais jamais fait de moto.
J'ai eu 2 MZ et 1 SIMSON.
superdidi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Mer 13 Déc - 9:50

Ah je voulais dire encore que mon collègue ets un vrai "Osie", lorsqu'il a émigré à "l'ouest" après la chute du mur, il a emporté son side dans ses bagages(façon de parler bien-sûre)...c'est tout ce que je voulais rajouter!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Jeu 14 Déc - 0:17

Je me répéte...mais puisque c'est une demande !
La moto pour moi c'était ininterressant au possible, ces c... de motards qui te doublent et toujours pressé....
Mais une collégue à ma femme lui dit " ton bonhomme qui aime les vieilles ferrailles ..." merci pour mes anciennes Traction et 2 CV " Charleston " état concours ...
Bref me voilà avec une MZ 125 TS ( pas de permis moto ).
A la vue de cet engin tout dégueulasse ,selle pourrie,feux cassés, carter alu manquantet aussi les latéraux...,filtre à air absent etc réservoir pourri lui aussi le mélange était resté la dedans depuis + de 10 ans ..ah l'odeur !!!,en clair bien em...avec ça !
Et puis me connaissant je me suis pris au jeu et grace à l'AMZ ( les pauvres... ) j'ai remis en route l'engin qui au départ allait à la benne sans autre forme de procés...
Aujourd'hui j'ai 2 TS de 1974 et 1982 une ETZ 86 ..qui ma été donné par un motard de BDX ,gratos car il voulait la laisser qu'a un passionné (et je le suis ) !
Voilà l'histoire de mes belles ..mon seul regret !!! je suis toujours tout seul dans mon coin,et je vais donc repartir vers mon ancien pays la Vendée, je pense que le bas je trouverai plus de compagnons MZistes !
A bientôt
avant et c'est le beau coté ....

et aprés (peinture d'époque ravivée...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Lun 18 Déc - 23:58

Alors à mon tour.

Bonjour, je m'appelle ctp et je roule en MZ.

Donc depuis que j'ai 18 ans et 1 jours ( donc le permis moto ) j'ai toujours roulé en " vieille" moto. Ma première a été une CB 350 Four.

C'est ainsi, me suis jamais trop posé de questions, mais les motos récentes ne m'ont jamais attiré.

Le seul soucis était que je me lassais vite de ces engins. Après les avoir tous plus ou moins customisé, ils étaient revendus au bout de 6 mois maximum.

Puis un jour, après avoir vendu ma dernière réalisation, l'acheteur proposait un 125 TS rouge.


J'étais fauché comme les blés, mais toujours le besoin d'avoir le cul entre 2 roues.

C'était la première fois que je voyais une MZ, de près. J'étais moyen enthousiaste vu que c'était une 125 déjà ( et qu'une 125 c'est bon pour les dames et les ecclésiastiques ) et qu'en plus j'étais accroc du 4 temps depuis plus de 10 ans.

Mais à force de tourner autour du machin, je lui ai trouvé un je ne sais quoi d'esthétiquement attirant et de mécaniquement cohérent. Ces lignes taillées à la serpe ondulante n'étaient pas si moches..puis on sentait bien que c'était conçu fonctionnel et costaud. Cet engin respirait " l'outil " et la rationalité.

Non pas un objet conçu autour de critères uniquement esthétiques, non pas, mais un objet dessiné et fabriqué afin de répondre à une logique: rouler et encore rouler, loin, très loin, pendant longtemps, très longtemps.

En fait..je dois avouer..dans ces cas là..je suis toujours séduit par LE détail qui fait la différence...en l'occurence..la béquille dans le moyeu arrière. Ce système était tellement inhabituel que c'était forcément un engin pour moi !

Donc banco. Récupérée sur Paris, je m'en sers quasi tous les jours à l'époque. Et j'avoue l'avoir détesté: ça pue, ça avance pas, les vitesses craquent ( y en a que 4 ), ça freine pas puis il faut se salir les doigts à la pompe.

Les 3 ou 4 premiers mois ont été très rudes..mais à bien considérer, ça a été une sorte de période de desyntoxe par rapport à ma période japonisante précédente.

Notre histoire a duré 2 ans et s'est terminée tragiquement: la belle a été volée et brûlée.

Et là, j'ai été lâche ..j'ai profité de cet événement pour..racheter une 250 ETZ en morceaux Very Happy.

Et depuis la folle histoire d'amour avec MZ continue. Car les MZ sont des motos à priori décalées mais qui ont définitivement leur place dans notre monde actuel: économiques, fiables ( à condition d'avoir 10 doigts et quelques outils au bout ), costaudes, et puis surtout, elles sont belles.

Et ça, la beauté, ça s'explique pas, ça s'déguste.

ctp
Revenir en haut Aller en bas
brunoetz
Secrétaire actif
Secrétaire actif


Nombre de messages : 190
Je suis ou en france ??? : gignac
J'aime aussi les : : jawas
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Mar 13 Fév - 23:48

D'ou vient l'intérêt que l'on porte aux motos de l'Est ?
a) D'un prix d'achat et d'entretien qui frise celui d'une tondeuse autotractée,

b) D'un refus de l'esthétique tapageuse et du formalisme excessif des productions actuelles si éloignées du raisonnable (ou comment devenir l'esclave de 250 kg de ferraille...),

c) D'une adhésion au fonctionnalisme pur et dur où l'objet n'est que la transcription stricte d'un cahier des charges utilitaires et dénué de fantaisie,

d) D'une certaine jouissance de la possession de ces objets mécaniques obsolètes et désuets qui représentent quelque part des fragments d'une utopie politique qui en a fait vibrer plus d'un,

e) D'un psychisme solidement charpenté qui n'a nul besoin de valoriser son égo à travers la possession d'un truc clinquant et qui fait mode

f) D'une maîtrise aléatoire de la technique de pilotage des deux roues qui transforme tout engin dépassant les vitesses à deux chiffres en redoutables pourvoyeurs de gamelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Mer 14 Fév - 2:38

Euh..désuet..je ne suis pas tout à fait d'accord, justement.

Si les TS sont désuètes, les ETZ ne le sont pas ( allumage électronique, circuit 12 volt, grosse fourche, frein à disque, graissage séparé, simplicité, confort, fiabilité générale ..si correctement montée..).

Brefl, les ETZ s'inscrivent parfaitement aujourd'hui dans ce quoi tu décrivais: la moto composée de tous les éléments basiques pour en faire le mulet économique et original parfait tout en évitant le travers de l'engin aseptisé que proposent la majorité des constructeurs lorsque il mettent une " utilitaire " à leur catalogue. Ceux qui sont déjà monté sur une Suzuki 125 GN par exemple ( jésus marie joseph..plus jamais..) sauront de quoi je parle.
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Membre du parti
Membre du parti


Nombre de messages : 33
Je suis ou en france ??? : dans le grand est si beau et si vert
Date d'inscription : 20/11/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Jeu 22 Nov - 1:53

Salut,

rouler en ancienne moto est à mon avis tout simplement la réalisation du désir profond de
faire autrement que la foule des gens qui ne cherchent que vitesse ou performances
maximales. En ancienne nous avons beaucoup plus le temps de savourer les sensations
fortes que nous procure déjà l'entretien et après bien sûr la conduite même de ces
engines souvent récupéré dans en état de vétusté très avancé.

Moi-même j'ai commencé avec une NSU FOX 98ccm 4T en 1973. Avec cette moto j'ai
parcouru toute la Suisse, l'Autriche, l'Allemagne et les pays scandinaves à l'époque.
J'ai eu que des petites pannes techniques en route genre allumage ou crévaison de
pneumatiques. A chaque fois, j'ai pu faire la réparation moi-même et presque sans frais.

Après, avec un peu plus d'expériance de la conduite et des fonds financieres plus
saines, cette moto à été remplacée par une BMW R25/2 puis une R25/3, R50/2, R90S,
etc, etc..!
Mais je dois avouer, que les meilleures virées ou mêmes celles de très longues distances
ont été celles parcourues avec les petites cylindrées et à une puissance souvent bien
limitée.

Les jeunes, qui de nos jours roulent souvent en moto surmotorisé, passent
malhereusement souvent à côté des sensations d'aventure de base et de l'exploît de
soi-même.

Ma ETZ 250 NVA, j'ai l'avait trouvée vraiment par hasard sur la base militaire de
Ramstein en 94. Un GI american l'avait acheté à Berlin-Est juste après la chute du mur.
Comme il devait rentrer aux States, il la vendais pour pas trop cher.
En plus la moto était en état d'origine avec seulement 1500km sur le compteur.
Par chance pour moi, il n'a jamais pu l'immatriculer en plaque americaine, donc elle a
roulé que très peu et que dans la base militaire seulement.

Depuis, avec cette moto, j'ai roulé un peu de partout et jamais j'ai recontré le moindre
souci technique. C'est une moto très fiable, facile à entretenir et qui en plus procure
en comfort très avancé même sur des longs déplacements. Je la trouve tout simplement
très saine de concéption. Le seule défaut que j'ai d'ailleurs corrigé est le système
électrique (la partie câblage avec ses cosses de mauvaise qualité)!

Avec ses deux sièges séparées elle est une routière parfaite avec une motricité encore
raisonablement adaptée à l'éxigence de nos conditions de traffic actuel.

A chaqu'un de trouver "sa moto" et de vivre sa passion dans des bonnes conditons!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi une Estoise ?   Aujourd'hui à 21:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi une Estoise ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pourquoi mon GPz tourne sur trois pattes
» qui censure ??? et pourquoi???
» Cuillère : Pourquoi mes brochets et mes sandres se décrochent ?
» Jeu aux soupapes: quand et pourquoi??
» Pourquoi préférer une moto à une femme ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Made in DDR :: Le Karl Marx Platz BAR-
Sauter vers: